LE CARNET de Madrid.comS'installer, Vivre, visiter Madrid !
Abonnez vous gratuitement à la newsletter
lecarnetdemadrid
S'Installer

Pays de Cervantès et d’Almodovar, de la sangria et du flamenco, l’Espagne est devenue en 2008 la destination préférée des étudiants étrangers, détrônant ainsi la Grande-Bretagne. En 2005-2006, plus de 26 000 étudiants Erasmus dont 5 000 Français ont tenté l’aventure de l’autre côté des Pyrénées, soit près de 25% des étudiants partis à l’étranger dans le cadre du programme Erasmus. 
Envie de découvrir les joies de l’auberge espagnole à Madrid ? Participant du programme Erasmus ou simple étudiant, de la préparation du départ à la vie madrilène, ce dossier est fait pour vous. 
Conseils, bons plans, infos pratiques, suivez le guide !9

Bien choisir son université

La décision est prise : cap sur Madrid à la rentrée prochaine ! Avant de préparer vos lunettes de soleil et votre éventail, choisissez minutieusement votre université. 

Si vous partez dans le cadre du programme Erasmus, la procédure est simple. Vous devez émettre des voeux d’après la liste des universités partenaires de votre établissement actuel. Les inscriptions se font par le biais du département Erasmus de votre université. 

Si vous ne partez pas dans le cadre d’un échange, vous devez vous inscrire directement dans l’université de votre choix. Le Bac vous permet de vous inscrire en première année dans une université espagnole. À la différence du système français, l’entrée à l’université se fait sur sélection en fonction de votre moyenne au Bac. Les universités peuvent imposer un examen pour s’assurer d’un niveau linguistique suffisant. Enfin, il faut avoir étudié au lycée au moins deux matières liées au cursus universitaire choisi. Si vous n’entrez pas en première année, l’harmonisation des diplômes universitaires au niveau européen vous permet d’obtenir une équivalence. Le système espagnol est assez proche du système français. 
Après le Baccalauréat (el Bachillerato), le premier diplôme universitaire est la Diplomatura (équivalent de la Licence bac+3). La Licenciatura (bac+5) correspond au Master français. Enfin, le Doctorado (2 ou 3 ans après la Licenciatura) est l’équivalent du doctorat. 

Publiques ou privées, plusieurs universités madrilènes sont très réputées. D’après le classement 2007 du journal El Mundo, l’université autonome de Madrid est en tête pour la médecine. En terme de « qualité globale », la Complutense de Madrid est numéro un. Elle offre des formations scientifiques et aussi en sciences sociales, droit, économie… Elle est suivie par l’université polytechnique de Madrid (filière ingénieurs). Les écoles de commerce ne sont pas en reste. Le Financial Times distingue l’IE Business School et l’Iese Business School de Madrid. 

À la différence de la France, les frais d’inscription à l’université peuvent être élevés selon la filière choisie. Si vous ne participez pas à un programme d’échange, sachez qu’une année coûte de 500 à 1 000 euros dans les universités publiques et de 5 000 à 10 000 euros pour les universités privées.

Obtenir une bourse

La quasi totalité des étudiants Erasmus bénéficient d’une bourse de mobilité. Le montant alloué dépend de votre université. Il s’agit en moyenne de 100 euros par mois pendant la durée de votre séjour d’études. Vous devez adresser votre demande de bourse auprès de votre université actuelle. Attention : le premier versement de la bourse peut avoir lieu plusieurs mois après votre départ. 
En plus de cette bourse de mobilité, les étudiants boursiers sur critères sociaux en France continuent à percevoir cette bourse. 
Il existe également des aides au niveau des collectivités territoriales (Conseil régional, Conseil général). Les critères d’éligibilité à ces bourses sont indépendants des critères des universités. La Ville de Paris offre, par exemple, 160 euros par mois à des étudiants pendant leur séjour d’études Erasmus. Le critère social est pris en compte dans cette attribution. 
Enfin, si vous ne participez pas à un programme d’échange, vous pouvez faire une demande de bourse auprès de l’Espagne. Le ministère de l’éducation alloue des bourses aux étudiants de 3e cycle.

Les démarches administratives avant de partir

Le jour J approche… Avant le grand départ, n’oubliez pas l’essentiel : carte d’identité valide ou passeport, autorisation parentale de sortie du territoire français pour les moins de 18 ans et surtout la carte européenne d’assurance maladie. Vous devez la demander à votre mutuelle étudiante ou à votre caisse d’assurance maladie, au moins 15 jours avant votre départ. Valable un an, ce document doit être présenté si vous consultez un médecin ou si vous allez à l’hôpital. Si vous ne possédez pas cette carte, vous ne pourrez pas bénéficier de soins dans les centres médicaux de l’aide sociale et vous devrez payer intégralement les frais et vous faire rembourser ultérieurement par votre centre de sécurité sociale et votre mutuelle complémentaire. 
Etudiants Erasmus, n’oubliez pas votre carte d’étudiant française et votre contrat Erasmus. Nous vous conseillons également de posséder la carte d’étudiant internationale. Elle donne droit à de nombreuses réductions en France et à l’étranger. Son prix est très vite amorti. 
Enfin, pour un séjour d’un an, il n’est pas indispensable d’ouvrir un compte en banque en Espagne. Si vous partez plus longtemps, renseignez-vous auprès de votre banque. 

Tout est réglé ? N’attendez plus et réservez votre billet d’avion. Les compagnies low cost Ryanair et Easyjet proposent des billets très bon marché pour Madrid. Les compagnies Iberia et Air Europa ne sont pas à exclure. Elles offrent parfois les prix les plus intéressants. Pour gagner du temps, utilisez les comparateurs de prix sur internet. 

Chercher un logement

Auberge espagnole ou rien ? Vous avez raison. La colocation est la meilleure option à Madrid. Non seulement vivre en coloc permet de se faire très vite des amis, mais en plus c’est économique. Pas négligeable pour votre budget ! En effet, les logements dans la capitale espagnole ne sont pas bon marché. 
Il est possible de chercher un logement depuis la France, mais le plus simple est de trouver sur place. Vous pourrez ainsi vous familiariser avec les différents quartiers et rencontrer vos futurs colocataires avant d’emménager. Prévoyez d’arriver à Madrid quelques jours avant la rentrée universitaire pour chercher votre appartement. Vous trouverez toujours des amis d’amis prêts à vous héberger quelques nuits, ou une auberge de jeunesse fera l’affaire. 
Pas de panique, il est très facile de trouver une colocation à Madrid parfois même du jour au lendemain. Avant tout, choisissez votre quartier. Vous allez mener une vie d’étudiant pendant quelques mois, l’idéal est donc de vivre dans le centre pour profiter au maximum de Madrid. Quelques suggestions : 

-Sol/Opera/Las Cortes : impossible de trouver plus central ! L’endroit parfait pour sortir, faire les magasins, retrouver ses amis. C’est aussi le quartier le plus touristique de Madrid. En somme, le Saint-Michel-Notre-Dame madrilène ! Idéal pour profiter de la ville mais vous devrez faire quelques concessions sur l’aspect pratique (peu de supermarchés par exemple). 

-La Latina : l’un des plus beaux et aussi l’un des plus typiques quartiers de Madrid. Mais un choix s’impose. Si votre priorité est de résider dans un quartier central et historique, ce quartier est fait pour vous. Si vous privilégiez le confort de votre appartement (moderne, lumineux…), la visite continue. 

-Malasana : calme, tendance et international. Ce quartier est connu pour sa rue commerçante calle Fuencarral, ses clubs et son marché. 

-Chueca : le quartier gay de Madrid. Ce petit village dans la ville est réputé pour sa vie nocturne. 
-Moncloa/Argüelles : quartier étudiant par excellence. Il abrite la célèbre université Complutense. Avec ses parcs, ses commerces, et seulement à quelques stations de métro du centre, c’est un quartier calme et agréable.

Toujours pas convaincus ? Allez jeter un œil du côté des quartiers Alonso Martinez et Salamanca. 

Vous avez déambulé dans les rues madrilènes et découvert le barrio de vos rêves ? Il vous reste maintenant à trouver votre appartement… 
Quelques sites internet sont très bien faits. Le plus connu et le plus utilisé par les étudiants espagnols et étrangers est le site easypiso.com. Il est dédié à la colocation. 
Le journal Segunda mano propose aussi un site internet efficace avec une rubrique logement. 
Comptez entre 300 et 450 euros par mois, selon le quartier, pour une chambre dans une colocation. 

Enfin, si l’idée de partager un appartement ne vous enchante guère, sachez que les résidences universitaires madrilènes sont souvent appréciées des étudiants. Elles ont l’avantage d’être situées sur les campus ou à proximité.

Trouver un job / un stage

Envie de mettre de l’huile dans la paëlla ? Pour profiter pleinement de votre vie d’étudiant à Madrid, quelques idées pour gagner un peu d’argent. 
Donner des cours de français vous rapportera de 9 à 18 euros de l’heure. 
Les bars embauchent souvent des étudiants, comptez de 30 à 60 euros par nuit. 
N’oubliez pas que la communauté francophone à Madrid est très importante. Pourquoi pas du baby-sitting pour environ 6 euros de l’heure ? L’association Madrid Accueil tient un listing de baby-sitters. 
Votre séjour d’études s’achève et vous aimeriez profiter davantage de l’expérience madrilène ? La solution : un stage. L’association d’amitié franco-espagnole Dialogo a créé une bourse de stages qui permet aux étudiants français d’effectuer un stage ou une formation en Espagne. Ces stages s’adressent surtout aux étudiants des filières commerciales. Chaque année 3500 stagiaires bénéficient de cette bourse après une sélection. Pour en profiter, vous devez adresser votre demande de stage accompagnée de votre CV à l’association. Bon à savoir : il s’agit de stages rémunérés.

Circuler dans Madrid

Rapide et facile, le moyen de transport le plus utilisé à Madrid est le métro. Il existe 12 lignes ouvertes de 6h à 1h30. 
Il n’y a pas d’abonnement pour les étudiants mais un tarif « jeunes » pour les moins de 21 ans. Une fois la carte obtenue, vous devez acheter un "cupón" tous les mois.
Si vous habitez près de votre université, il n’est pas toujours nécessaire de prendre un abonnement. Il existe un billet de 10 trajets « 10 viajes Metrobus » pour 12,20 euros. 
Tout comme l’abonnement mensuel, ce billet vous permet de circuler en zone A (ville de Madrid) et d’emprunter à la fois le métro (MetroMadrid) et le bus (EMT). 
Sachez qu’un ticket de métro à l’unité coûte 1,50 euro. 
Trois lignes de tramway (Metro-ligero) permettent de se rendre en banlieue proche de Madrid. Il vous faut alors un ticket spécifique, mais le prix est le même que pour le métro. 

Vous allez vivre à l’heure espagnole, dîner à 22h, sortir aux alentours de minuit… Difficile donc d’attraper le dernier métro pour rentrer chez vous. Pas d’inquiétude. Un bus de nuit, le Buho Metro, est à votre disposition. Il circule entre 1h30 et 6h, vendredi, samedi et veille de jours fériés. Il faut compter 15-20 minutes entre chaque passage. Les 12 lignes du Buho Metro (L1 à L12) remplacent à l’identique les lignes du métro. Ainsi, le Buho Metro L1 dessert les mêmes stations que la ligne de métro 1. Vous pouvez prendre le Buho Metro avec votre abonnement ou un simple ticket de métro. 

Fatigués d’avoir dansé toute la nuit ? Flemme d’attendre 15 minutes ? Prenez le taxi. Blancs avec une bande rouge, ils sont nombreux et facilement repérables. Sachez toutefois que le taxi à Madrid n’est pas bon marché. 
Enfin, vous devrez dire au revoir à vos très chers Velib’ ou Vélo’V… Madrid n’est pas une ville adaptée aux cyclistes. Vous croiserez probablement très peu de vélos pendant votre séjour.

Téléphone portable / Internet : les options

Partir à l’étranger, oui ! Etre coupé du monde ? Pas question ! Vous allez vivre à Madrid quelques mois, il est donc indispensable d’avoir un numéro de téléphone espagnol. Pensez à contacter votre opérateur en France afin de résilier ou suspendre votre ligne de téléphone portable. La meilleure solution dès votre arrivée à Madrid ? Acheter une carte pré-payée « tarjeta ». Vous obtiendrez une puce avec un numéro de téléphone espagnol et un temps de communication correspondant au montant que vous avez choisi (10 euros, 20 euros…). Les différents opérateurs pratiquent à peu près les mêmes prix : entre 25 et 30 centimes d’euro par minute. Quand la carte est épuisée, il suffit de la recharger sur internet, par téléphone ou en allant directement dans un magasin de votre opérateur. Vous pouvez aussi opter pour un forfait « contrato ». 
À noter : tous les numéros de portable espagnols commencent par 6 et les numéros de ligne fixe par 9. 

Si vous ne disposez pas d’une connexion internet dans votre nouveau logement madrilène, sachez que toutes les bibliothèques publiques municipales proposent un accès gratuit à internet pendant 45 minutes. Pensez aussi à jeter un œil à la bibliothèque de votre université. La plupart des bibliothèques universitaires offrent également un accès gratuit à internet. 
Enfin, certains endroits de Madrid, bars, restaurants possèdent le Wifi.

Choisir votre édition

Madrid, Barcelone, Berlin