LE CARNET de Madrid.comS'installer, Vivre, visiter Madrid !
Abonnez vous gratuitement à la newsletter
lecarnetdemadrid
Enfants

FESTIVAL POUR LA JEUNESSE : TEATRALIA. A chaque âge son spectacle

 

Dans Les berceuses, Federico García Lorca s’émerveille devant l’enfant « Quel merveilleux créateur ! (…) Avec un bouton, une bobine de fil, une plume et les cinq doigts de la main l’enfant construit (…) un monde poétique…».
Depuis 20 ans, le festival Teatralia propose des spectacles de qualité aux plus jeunes pour alimenter leur cerveau, ce terreau fertile qui ne demande qu’à faire croître de nouvelles pousses. 
Nest transporte les tout-petits dans un univers feutré. Les lumières tamisées, les sonorités douces de la voix et du violon accompagnent l’éclosion d’un œuf et les premiers envols d’un oisillon.
Après la découverte du monde extérieur, Teatralia nous emmène dans le monde intérieur avec Piccoli sentimentiUn jeune invertébré fait ses premières reptations sur la terre. Il expérimente alors toutes sortes de sentiments : la peur, le désir, la solitude, la joie, la colère. Cette exploration se fait tout en délicatesse dans un espace recouvert de sable, surplombé par un ciel en bambou.
Si la créature de Piccoli sentimenti se meut dans tous les sens, l’épouvantail dans Noone’s land est condamné à vivre, immobile, dans un environnement qu’il n’a pas choisi. Noone voyage alors dans son monde intérieur, un espace illimité qui ne peut être ni vendu, ni acheté, ni conquis.
Merlin Puppet Theatre et son univers burtonien à la fois sombre, poétique et fantastique, nous avait déjà fasciné l’année dernière avec Clown’s house. Leurs marionnettes vivent des aventures surréalistes. Leur réalisme dans l’action impressionne et fascine. « Les marionnettes sont un puissants moyen d’expression. Elles peuvent interpréter des situations impossibles, irréelles ou extrêmes alors qu’un acteur en serait incapable », rapporte le Merlin Puppet Theatre.
L’imagination de Noone s’envole très loin comme les contes sortis de la fabrique de papier de Jeanne dans « Pour la petite histoire ».
Le monde de Jeanne n’est pas bien grand lui non plus, il se limite à un minuscule jardin dans lequel se trouve un vieux moulin qui fabrique du papier. Jeanne et son aide, une petite souris verte, actionnent les ailes du moulin. Il en sort de grandes feuilles de papier toutes lisses sur lesquelles s’inscrivent de belles histoires jusqu’au jour où l’un des personnages, distrait, sort de son récit. 
Bien d’autres spectacles sont au programme de Teatralia, tous propices à éveiller le poète qui sommeille en chaque être humain. 

Sabine FRESNO

 

Opéra pour les enfants au Teatro Real : La flûte enchantée

Dépéchez-vous, il ne reste que quelques places pour aller voir La flûte enchantée au Teatro Real avec vos enfants. Une histoire idéale pour faire découvrir l'opéra à vos enfants : celle d'un prince et d'une princesse dans laquelle les méchants ne sont pas ceux qu'on croit. Une histoire de dragon, aussi, d'homme-oiseau, de petits génies, de clochettes et de flûte enchantée. Une histoire d'amour soumis à de rudes épreuves où chacun ressort grandi.

SPECTACLE FAMILIAL : Navidades en el Price. Le compte à rebours de Noël peut commencer !

 

Si les hirondelles annoncent le printemps, le Circo Price annonce le début des festivités de Noël. C’est devenu un incontournable à Madrid. Pour beaucoup de madrilènes, Noël ne serait pas Noël sans Navidades en el Price. Il faut y assister pour comprendre. La salle, pour la première, est comble d’enfants et de parents. L’euphorie est palpable. La magie du cirque opère. Il a ce pouvoir bien à lui d’unir les parents et les enfants dans un moment de joie, de surprise et d’excitation semblable à celui du jour de Noël. Ne serait-ce pas d’ailleurs la raison d’être de Noël, ce moment d’union familiale intense ?
C’est justement ce secret que tente de percer le créateur d’une fabrique des plus étranges dont le but est d’offrir aux familles l’objet suprême pour un Noël parfait. Lorsque l’histoire débute, le grand-père de Clara las de chercher en vain, a fermé les portes de sa fabrique mais c’est sans compter sans sa petite fille qui retrouve les deux inventeurs fous de la manufacture et la fait revivre une dernière fois pour lui.
C’est parti pour deux heures de spectacle menées tambour battant sur une musique entrainante jouée en direct. La petite piste du Circo Price a revêtu ses habits de lumière pour les fêtes et nous plonge dans une esthétique Steampunk, bien particulière. Imaginez un Londres d’époque victorienne ou un Paris des années 30 modernisé où la brume et des machines volantes à vapeur, animées par des rouages mécaniques, envahissent le ciel. Un univers fantastique idéal pour le cirque où les numéros circassiens dépassent l’entendement et laissent bouche bée. Le décor et l’éclairage du spectacle font penser au film de Martin Scorsese, Hugo Cabret. C’est dans cette atmosphère Steampunk que l’histoire de Clara et de son grand-père alterne avec les performances des acrobates, voltigeurs, jongleurs, équilibristes et clou du spectacle de la contorsionniste Elayne Kramer capable de réaliser un tir à l’arbalète parfait avec ses pieds.
La salle entière retient son souffle à chaque saut périlleux et explose en applaudissements une fois le danger écarté. Parents et enfants partagent les mêmes émotions. Comme le dit le directeur artistique de Navidades en el Price, les cadeaux, les chants, les décorations, les illuminations, les gourmandises sont certes les ingrédients de base de Noël mais « Passer du temps auprès des êtres qui nous sont chers, reste le plus important. Cela vaut plus que n’importe quel cadeau, c’est un souvenir qui nous accompagne toute notre vie.»
 
Sabine Fresno

 

Una niña, un beau spectacle visuel pour les enfants

La compagnie La Rous a reçu le prix de la meilleure interprétation féminine, le meilleur espace scénique et la meilleure musique originale pour ce spectacle qui rqconte l'histoire d'une femme qui vit sur un vieux rafiot et qui découvre une petite fille dans une bouteille.
Son premier réflexe est de rejeter cette bouteille; mais rapidement elle essaye de la récupérer...
Un beau spectacle visuel, sans parole, avec des gestes et de la musique.

Info de dernière minute : CONCERT MUSICAL FAMILIAL : Le Petit Prince et Rhapsody in blue
Le Petit Prince aura bientôt 70 ans. Crée en 1946, le récit philosophique de Saint-Exupéry est toujours aussi populaire dans le monde entier. A l’occasion de l’année Saint-Exupéry en 2011, la Cité de l’espace a eu la bonne idée de faire appel au compositeur et pianiste Thierry Huillet pour illustrer musicalement les aventures du Petit Prince. Depuis le musicien sillonne les pays avec ce concert qui mêle à la musique les fameux dessins de l’auteur mais également de magnifiques prises de vue des galaxies appartenant à la Cité de l’espace. Ainsi, les planètes imaginaires du Petit Prince côtoient les planètes bien réelles de notre univers. Thierry Huillet suit au piano les songes du pilote. Il prête également sa voix aux personnages adultes du récit tandis que son fils, Maël, interprète le petit héros. Leurs voix-off reprennent des passages du texte original.
Le compositeur a écrit un duo pour piano et violon. Sa compagne sur scène et dans la vie, Clara Cernat, interprète brillamment sa partition. La violoncelliste, plusieurs fois primée, déploie tout son talent dans d’impressionnants pizzicati et de longues phrases harmoniques.
Thierry Huillet, mondialement connu et également honoré de nombreux prix, a subtilement agrémenté ses 10 petites pièces musicales avec des moments de jazz et de tango. Enfin, la magnifique Rhapsody in blue de George Gershwin vient ajouter une note de nostalgie à l’univers touchant du Petit Prince et complète merveilleusement la composition musicale de Thierry Huillet. 
 
Sabine Fresno

 

CIRQUE MUSICAL POUR ENFANTS : O temps d’O (El tiempo del agua) Un spectacle rafraîchissant

 

L’eau est le point de départ de cette histoire complètement loufoque, imaginée par Mathieu Levavasseur au violoncelle et William Valet à la guitare. Pour une raison inconnue, le kiosque où les deux musiciens doivent jouer a subi une légère inondation. Si le violoncelliste n’hésite pas à mettre les pieds dans l’eau, il en est tout autrement pour le guitariste qui ne veut surtout pas se mouiller. Il va user de tous les stratagèmes pour l’éviter : se mettre à califourchon sur le dos de son compagnon, se percher dans les hauteurs du kiosque, faire sauter sa chaise dans l’eau pour atteindre un endroit au sec sous le regard médusé de son compère et sous l’avalanche de rires des spectateurs. Les deux artistes, à la fois musiciens, équilibristes, acrobates, voltigeurs, grimpeurs voire plongeurs, bondissent d’une scène burlesque à une autre. La cocasserie cède parfois le pas à des moments de pure poésie. L’eau montant, le kiosque devient rizière, les cymbales se transforment en chapeaux chinois, et le mat chinois se métamorphose en palanque puis en flûte longiligne laissant échapper des sonorités orientales.
Fondée par Mathieu Levavasseur, la compagnie Barolosolo a trouvé dans l’eau, un partenaire de jeu plein de ressources. L’eau nous renvoie à notre enfance, du temps où nous aimions la frapper de la paume de nos mains pour entendre ses clapotis. Résolument tournées vers le clown et la musique, les créations de Barolosolo baignent dans un univers en complet décalage avec la réalité, à la fois absurde, onirique et poétique.
Une question reste cependant en suspens : le guitariste finira-t-il par se mouiller ? A vous de le découvrir dans cette magnifique représentation couronnée du prix du meilleur spectacle de cirque au festival de Valladolid.

 

SPECTACLE POUR ENFANTS à la garderie française Les Ptits Bilingues: Antoine et les étoiles

La garderie Les Ptits Bilingues propose un spectacle pour les enfants âgés entre 2 et 8 ans : Antoine et les étoiles.
Interprété par un comédien et des marionnettes et avec la participation active, gestuelle et chantée de vos enfants, le spectacle raconte l'histoire d'Antoine.
Celui-ci vit tranquille et solitaire entouré de ses amis, les animaux de la plaine. Mais un jour devant chez lui, les gens de la ville sont venus construire leurs maisons grises chassant au loin ses amis. C'est dans le ciel de nuit qu'avec l'aide des enfants Antoine pourra les retrouver, parmi les étoiles et les constellations. Puis c'est dans sa maison qu'il inventera comment les faire apparaître à nouveau pour les garder toujours près de lui.

Du côté de Téatralia : Spectacle pour enfants (à partir de 6 ans) : Création. Ainsi va le monde

 

Au début il n’y a rien, juste une lande de sable, puis apparaissent les arbres…les animaux… un homme et une femme… les immeubles. Ainsi se déroule l’évolution sur notre planète.
La compagnie danoise Teater Refleksion recrée ainsi, à chaque spectacle, l’histoire de la Terre sur une scène de la taille d’une table. Dans cet espace réduit, 2 manipulateurs aux gestes précis plantent littéralement le décor. Dans la salle résonne le bruit de chaque arbre enfoncé dans le sable. La lumière bleutée plonge le public dans l’atmosphère glaciale d’une nuit danoise. Dans la nuit, apparaissent furtivement des animaux. Soudain le sable crisse sous les sabots d’un troupeau de cervidés en fuite.  L’apparition de l’Homme annonce la fin de ce lieu paradisiaque. Les arbres disparaissent un à un et les immeubles en béton écrasent le sol sous leur poids. Pour échapper à cet environnement gris et terne, l’Homme se met à rêver. Le décor bascule alors dans un univers parallèle où les humains volent au-dessus des bâtiments comme dans une peinture de Chagall. Les édifices bétonnés prennent feu et se désagrègent. Ce spectacle unique où objets et images projetées s’entremêlent, est magistralement orchestré. Le moindre détail est filmé par une petite caméra et projeté sur un écran pour permettre de suivre l’action au plus près. Les scènes s’enchainent, sans aucune violence, même lorsque les arbres disparaissent pour laisser place aux immeubles ou que ces derniers s’enflamment et s’évanouissent. Les notes s’égrainent avec douceur, jouées par un musicien en direct.  Dans l’intimité de la petite salle du teatro Pradillo, elles remplissent l’espace rendant l’atmosphère encore plus prenante. 
La force de ce spectacle réside dans sa simplicité, sa délicatesse et sa beauté visuelle. L’histoire raconte l’évolution du monde en fonction de nos désirs, de nos envies et de nos rêves. Destructifs ou constructifs, ces derniers suivent leur cour. Chaque jour est une nouvelle page à remplir. L’Homme peut ainsi revenir sur ses erreurs et trouver des solutions pour rendre l’environnement  plus vivable. Un message porteur d’espoir dans un monde de plus en plus compliqué et incontrôlable.

 

FESTIVAL INTERNATIONAL DES ARTS DE LA SCÈNE TEATRALIA,. L’art à la portée des enfants !

 

Le festival Teatralia met à l’honneur les arts de la scène pour le jeune public. Durant 1 mois, il  investit différents lieux culturels de Madrid et sa communauté. Pour sa 19ème édition, les organisateurs ont sélectionné 19 spectacles en provenance d’Espagne mais aussi d’Europe, d’Afrique et d’Amérique du Sud. A chaque âge son spectacle !  
Ojos des nieves -  Sneoejne en danois – a spécialement été conçu pour éveiller les sens dès les premiers mois. Deux danseuses, accompagnées d’un guitariste, évoluent sereinement dans un décor où la blancheur prédomine et où les sons se répandent avec douceur.
A l’inverse, No se nace al nacer s’adresse aux adolescents dans un style musical qui leur est adapté. Ce concert unit les extrêmes avec succès. Le rap se marie à la poésie de Gloria Fuertes, et le saxophone aux sons électroniques de la platine DJ.
La rappeuse Eskarnia évoque des thèmes de société : la lutte sociale, l’amour, la haine, la famille, la mort.
Tout aussi  impliquée socialement, la compagnie de théâtre de Buenos Aires aborde un sujet toujours très épineux, celui d’un adolescent qui découvre son homosexualité et  qui s’arme de courage pour l’annoncer à son entourage.
De l’audace, la programmation du festival Teatralia n’en manque pas non plus. Elle propose en effet au jeune public des spectacles qui explorent de nouvelles formes d’art. 
Il était une chaise établit, sous la direction de la chorégraphe française Nathalie Cornille, un dialogue chorégraphique entre deux danseuses et des animations vidéos.  
Creación - Skabelse en danois – est un spectacle singulier où la lumière, les sons, les projections et les objets mis en scène créent un univers étrange voire surréaliste. 
Sueños de Arena se distingue également par son originalité. Sur scène, diverses disciplines, celles du masque, des dessins sur sable et des acrobaties, s’imbriquent harmonieusement autour du thème du cirque.
En complément de cette grande variété de spectacles, Teatralia organise un atelier, intitulé Pim, Pam, Pum. Parents et enfants y exploreront les différentes manières de produire des sons avec des objets insolites. Enfin l’exposition Rutas de Polichinela nous fait faire un tour d’Europe de la marionnette à gants et met en valeur le lien de parenté, que toutes ont, avec le célèbre Polichinelle.
Encore une fois, Teatralia a le mérite d’introduire le jeune public aux arts de la scène. Sans eux, la vie n’aurait pas la même saveur.

 

SPECTACLE POUR ENFANTS. El último truco de Georges Méliès. De la magie à l´état pur !

 

Qui n’a pas été marqué par Voyage dans la lune de Georges Méliès ? Burlesques et extravagantes, les scènes s’enchainaient dans un festival d’effets spéciaux extraordinaires pour l’époque. Aujourd’hui la compagnie de théâtre tchèque Drak ressuscite ce grand génie du cinéma, de la magie et de l’illusion qui, sans les surréalistes, serait tombé dans l’oubli. Dušan Hřebíček incarne à la perfection Georges Méliès jusqu’à la pointe de ses impressionnantes moustaches et retrace son parcours de cinéaste mais aussi de prestidigitateur. Les trucages utilisés par Méliès se succèdent sur scène : Les diables se démultiplient, un magicien se volatilise dans un nuage de fumée et laisse place à la mort, les valises engloutissent les personnes et les fleurs surgissent de nulle part. Le comédien Méliès s’imbrique par un savant trucage dans une projection vidéo. L’humour et le rythme trépidant des films de Méliès se retrouvent dans ce théâtre de la féerie aux effets audiovisuels fascinants. Certes les trucages sont vieux comme le monde. Ils apparaissent comme des numéros de prestidigitateurs désuets surtout au 21ème siècle où les effets spéciaux sont chaque fois plus perfectionnés. Mais comme le disait Méliès « Le truc lui-même n’est pas chose surnaturelle, toute la valeur est dans l’adresse avec laquelle le moyen employé est caché aux yeux du public.». Et la compagnie de théâtre Drak ne manque pas d’ingéniosité et de virtuosité pour ébahir le public. Son spectacle possède une aura magique et les professionnels du 6ème art ne s’y sont pas trompés. Le comédien qui incarne Georges Méliès a reçu le prix du meilleur acteur et Le Dernier truc de Georges Méliès (El último truco de Georges Méliès), celui de meilleur spectacle de la saison 2014.
Alors magie ou théâtre ? Les deux. Méliès mêlaient bien la magie au cinéma. La compagnie tchèque Drak mêle le théâtre à la magie dans ce magnifique hommage à ce pionnier légendaire du spectacle cinématographique.

 

SPECTACLE POUR ENFANTS : Omelette. Méfiez-vous des poules !

 

Omelette c’est le nom d’une poule, peu ordinaire car elle possède une âme d’aventurière. Comble du malheur pour une poule intrépide, elle appartient à un maître très conservateur et à une maîtresse très stricte qui ne veulent surtout pas sortir de leur cadre de vie. Mais leur fille, à leur grand désespoir, est aussi espiègle que Fifi Brindacier. Du reste, elle lui ressemble beaucoup, avec ses tresses dressées sur sa tête et sa démarche volontaire. Notre poule n’aura aucun mal à dévier la jeune enfant du droit chemin imposé par ses parents et à la faire sortir de son cadre.
Car chaque personnage est enfermé dans un cadre, comme un tableau, selon l’ingénieuse scénographie d’Elise Dethier. Les ombres chinoises crées par Paulo Ferreira peuvent ainsi se déplacer derrière les écrans blancs encadrés. La poule et l’enfant sautent de l’un à l’autre pour retrouver leur liberté et entraînent à leur suite le père trop conservateur et la mère trop stricte. Les parents sont ainsi forcés à sortir du cadre étriqué de leur vie. 
Pour rendre vivante cette histoire sans parole, la compagnie belge du Clair de lune théâtre, a apporté un soin particulier à la précision des mouvements et des postures de chaque marionnette en ombres chinoises pour rendre explicite les sentiments et faire passer les émotions. Le spectateur est ainsi happé par cette histoire captivante dont chaque action est magistralement soutenue par les bruitages, les onomatopées et les sons des instruments à bouche et à marteau de Jean Jadin. Ces sonorités nous renvoient à notre enfance. Elles nous ouvrent les portes de ce monde rocambolesque dans lequel la confrontation entre les adultes, l’enfant et la poule ne se fera pas sans laisser de plumes mais pas forcément celles du gallinacé. Nous ne dévoilerons pas plus cette histoire farfelue semée d’œufs perturbateurs ! Ils sont autant d’embûches destinées à bousculer la vie tranquille  et ordonnée des propriétaires de cette poule téméraire. Mais une omelette ne se fait pas sans casser d’œufs. Celle-ci est magnifique et a, à juste titre, reçu le prix du meilleur spectacle de marionnettes au festival Festen 2012 de Gijon. 
Et comme le disait Jean Cocteau : «…prenez bien garde à rester des enfants. Car vous aurez un jour des enfants vous-mêmes et si vous ne le restez pas, vous ne pourrez pas les comprendre et ils ne vous comprendront pas ». 

 

Spectacle musical jeune public : Soñando el carnaval de los animales. Prodigieusement réaliste !

Les artistes-plasticiens de la compagnie Etcétera sont des génies ! Les animaux de ce carnaval de Camille Saint-Saëns ne devraient pas être qualifiés de marionnettes tant ils sont réalistes. Même le squelette du Tyrannosaurus rex, avec ses 12 m de long, est bluffant de réalisme, à en faire pâlir les musées d’histoire naturelle. Et que dire des autres animaux ? « Est un vrai éléphant ? » demande, abasourdie, une enfant de quatre ans à sa mère, les yeux rivés à la trompe du pachyderme. Quant à La tortue géante, elle semble tout droit venue des Galápagos, les oiseaux colorés d’Amazonie, l’âne de la ferme, les kangourous d’Australie, le lion d’Afrique… On ne se lasse pas de passer en revue ces magnifiques animaux animés. Un lien magique les unit aux musiciens qui ne les quittent pas des yeux, se fondent dans leur univers, accompagnent tous leurs mouvements et jouent avec eux.
Mais la magie serait incomplète sans la musique inspirée de Camille Saint-Saëns. Fermez les yeux et écoutez : les instruments à cordes font rugir le lion, la clarinette fait caqueter les poules, les mouvements lents et soutenus de la contrebasse imitent la marche pesante de l’éléphant, les arpèges  descendants du piano nous plongent dans les profondeurs océaniques, les harmoniques aiguës du violon reproduisent à la perfection les braillements de l’âne, on croirait entendre les hi-han du quadrupède, et les os du Tyrannosaure claquent sous les pizzicatos et les notes cristallines du xylophone. Camille Saint-Saëns a dû bien s’amuser en créant cette suite musicale.
Cette petite parenthèse artistique était destinée à faire rire ses amis dont son très cher Franz Liszt. Saint-Saëns y parodie le
 French cancan d’Offenbach, le ralentissant exagérément pour la tortue. Il glisse des mesures d’Au clair de la lune  ou de « Ah vous dirais-je maman » dans le mouvement musical du T. Rex. Il n’hésite pas à tourner en dérision sa Danse macabre et termine en apothéose, par un final complètement loufoque où il mélange allègrement tous les mouvements. 
Saint-Saëns ne manquait pas d’humour et le metteur en scène Enrique Lanz n’en manque pas non plus. Le T. Rex arbore autour du cou une gigantesque cravate, l’âne rechigne à avancer et l’éléphant taquine de sa trompe le violoncelle. Pourtant, monter ce patchwork animalier, n’a pas été facile. « 
Le plus difficile a été de trouver un fil conducteur pour donner de la cohérence scénique à une œuvre qui renferme beaucoup de fantaisie musicale mais qui n’est ni un conte, ni une pièce de théâtre », explique Enrique Lanz. Il a alors l’idée de génie de mêler le réel à l’irréel en introduisant l’œuvre de Saint-Saëns par Le Prélude à l’après-midi d’un faune de Claude Debussy. De là est né le bébé faune. «Nous l’appelons objet transitionnel parce qu’il permet d’emboîter le jeu scénique dans lequel s’unissent l’art, la réalité et la fantaisie ». Le bébé faune rêve de lion, de poules, de poissons, de dinosaure, passant, sans crier gare, de la savane africaine à la basse-cour et des océans au monde disparu des dinosaures. De ce petit être irréel naît le réel et ce réel là nous fait rêver. 

Las navidades en el Price, un spectacle de cirque de qualité pour vos enfants

Si vous restez a Madrid pendant les vacances de noël, le Circo Price est une valeur sûre pour occuper vos enfants pendant quelques heures.
Un spectacle de cirque qui revient tous les ans à la même période où vos enfants pourront apprécier les disciplines classiques telles que tours de magie, jongleurs, dresseurs, acrobates, clowns...
Un spectacle qui plaira à toute la famille.

Choisir votre édition

Madrid, Barcelone, Berlin